Mauvaise haleine : D’où vient-elle et comment la traiter

mauvaise haleine : causes et traitements

Utilisée dans le jargon médical sous l’appellation d’halitose, la mauvaise haleine se caractérise, en fait, par une odeur désagréable émanant de la bouche et / ou du nez, mais qui n’est pas à confondre avec l’haleine fétide naturelle du matin que l’on a au réveil et qui disparaît après le brossage des dents.

Pourquoi la mauvaise haleine est–elle si désagréable ?

Contrairement à une haleine agréable ou normale dont l’odeur fait penser à des marrons frais, la mauvaise haleine ou halitose fait penser à des pommes pourries, du poisson pas frais, des œufs gâtés, une souris morte etc. Avoir une mauvaise haleine est très souvent un problème qui pourrait être bénin ou anodin dans certaines cultures mais, dans le monde occidental c’est souvent la cause de problèmes sociaux. Et pour cause, jugée incommodante, la mauvaise haleine, si elle n’est pas traitée ou enrayée, engendre souvent des problèmes d’exclusion sociale (isolement, dépression…) qui peuvent même aller jusqu’à l’extrémité (suicide), car les personnes qui en souffrent se sentent dépréciées, montrées du doigt, rejetées par les autres, généralement, peu enclins à supporter cette nuisance odorante. Lorsqu’une personne a une haleine fétide, il n’est pas toujours facile de faire bonne figure, surtout lorsqu’on est amené à converser avec la personne. Bien qu’elle ne soit pas particulièrement nocive, l’halitose fait partie de ces nombreux désagréments dont on se passerait bien et qui ne font malheureusement pas partie des critères indispensables de séduction. L’halitose se confirme chez un médecin par un test organoleptique, qui est une méthode permettant de déterminer la source de la mauvaise odeur. En effet, l’halitose peut prendre sa source dans la salive, l’air expiré par la bouche et le nez, la plaque dentaire, l’enduit de la partie postérieure de la langue.

Quelles sont les causes de la mauvaise haleine ?

On considère généralement que les causes d’une mauvaise haleine sont généralement d’origine buccale à 90% des cas, d’origine O.R.L (sinus, nez…) à 7% des cas et à 3% pour toutes les autres origines.

Certaines des causes de l’halitose sont plus fréquentes que d’autres, comme celles liées à une mauvaise hygiène bucco-dentaire. En effet, un mauvais brossage des dents permet la prolifération des bactéries résultant des restes alimentaires et entraîne la composition d’amines ou molécules malodorants. La présence de caries, de plaque dentaire, d’éventuelles infections… sont autant de raisons qui peuvent causer une halitose. Les autres causes d’une haleine fétide peuvent aussi provenir de l’inflammation des gencives ou gingivites qu’un praticien de parodontologie va tenter de diagnostiquer. L’infection des amygdales est aussi une cause d’halitose rebelle que l’on oublie souvent bien qu’elle soit la plus facile à traiter par un ORL notamment. L’obstruction nasale peut aussi être une cause d’halitose. L’halitose peut aussi être provoquée par des maladies parodontales (infections bactériennes des tissus qui entourent et supportent les dents), des ulcères buccaux qui causent souvent des infections et la prolifération de bactéries générant des composés volatils malodorants, une angine, une mycose, une rhinite, une sinusite etc. Le malade peut aussi souffrir de xérostomie ou bouche sèche (réduction du volume de la salive dans la bouche) qui entraîne une prolifération des microbes et libère des composés volatils. La langue chargée de cellules mortes non éliminées par le brossage de la langue ainsi que de fissures peut aussi être une autre cause d’halitose.

Il est aussi possible d’avoir une haleine fétide de manière ponctuelle ou régulière, suite à la consommation de certains aliments (épices, ail, oignons, tabac, alcool etc.) ou de certains médicaments. La consommation de ces aliments, substances et médicaments peuvent aussi jouer le rôle de facteurs aggravants. D’autres causes mais peu éprouvées peuvent être aussi à l’origine d’une haleine désagréable, à l’instar de certaines infections de l’estomac. Selon les individus, certains éléments peuvent être à l’origine d’une haleine fétide : le stress, le jeûne, un cancer ORL, un cancer des bronches, des aliments insuffisamment mastiqués etc. Enfin, certains cas d’halitose sont purement psychologiques.

Comment traiter la mauvaise haleine ?

Lorsque la mauvaise haleine n’est pas due à un problème plus grave de santé, la seule solution pour s’en débarrasser est d’améliorer son hygiène bucco-dentaire avec une brosse à dents de qualité adaptée à sa dentition (souple, moyenne, dure) et une pâte dentifrice (qui peut être idéalement anti plaque dentaire, conçue pour la protection des gencives etc.). On doit se brosser les dents au moins trois fois par jour et idéalement après les repas (à défaut, on peut toujours utiliser des chewing-gums sans sucre, parfumés dont certains sont recommandés par les dentistes), se brosser la langue pour éliminer les cellules mortes. Pour un nettoyage des dents optimal, on peut aussi utiliser une brosse à dents électrique, compléter le brossage des dents par l’utilisation d’accessoires d’hygiène dentaire tels que le fil dentaire, procéder de manière régulière à des bains de bouche antiseptiques… De manière ponctuelle, il est aussi possible d’utiliser des chewing-gums parfumés (à la menthe, par exemple) qui permettent de masquer l’haleine après la consommation d’un plat épicé ou à l’ail, par exemple. La prise de médicaments anti reflux ou anti acide peut aussi considérablement améliorer l’haleine.

Après le traitement d’une halitose, il est essentiel d’adopter de bonnes habitudes d’hygiène bucco-dentaire pour prévenir une récidive : brossage deux fois par jour minimum avec une brosse à dents appropriée, bains de bouche, utilisation d’accessoires d’hygiène dentaire etc., de réduire la consommation d’alcool et de café, d’avoir une alimentation équilibrée, en évitant au maximum certains aliments tels que l’ail et l’oignon, de supprimer le tabac, de s’hydrater suffisamment.

Selon la cause de l’halitose, des traitements plus radicaux peuvent être envisagés pour débarrasser le patient de son haleine fétide (au laser, opération chirurgicale, etc.).

7 trucs pour ne plus avoir une haleine fétide

  1. Le persil frais : croquer du persil est tout à fait recommander contre l’haleine fétide, car le persil est richissime en chlorophylle antimicrobien, ses feuilles vous aideront à avoir une haleine fraîche et surtout à anéantir les senteurs infectes.
  2. Le clou de girofle : pour la mauvaise haleine, l’emploi du clou de girofle est efficace quitte à vous de le mâchonner. Les semences de fenouil ou encore les tiges de cannelle embaument aussi bien votre haleine.
  3. Le concentré de citron : ce jus est une solution désinfectante tout à fait agissante qu’il faut dissoudre dans une faible quantité d’eau.
  4. Les huiles essentielles : si vous en avez l’occasion, mettez 2 à 3 larmes de menthe poivrée, de basilic exotique ou encore d’arbre à thé au-dessus d’une motte de sucre. Vous avez aussi la possibilité de combiner l’une de ces huiles essentielles dans une cuillerée à café d’huile d’olive et ce mélange est à prendre juste avant les casses croûtes. Pour ne plus avoir une haleine désagréable, vous pouvez aussi pratiquer des traitements fréquents. A savoir :
  5. Se brosser les dents à la suite de chacun de vos cases croûtes. Au moins une fois toutes les 24 H pensez à utiliser du fil dentaire pour vous curez. Des visites chez le dentiste à raison d’une fois tous les ans, ferait aussi bien l’affaire.
  6. L’emploi d’un gratte langue, permet aussi de toiletter le haut de sa langue et à ce jour, plusieurs brosses à dents en sont outillées. Le faire une fois par jour, de préférence le soir avant d’aller sous votre couette.
  7. Utiliser des sprays et des pastilles est aussi une parfaite initiative, car à ce jour nombreuses sont les personnes qui en vantent l’efficacité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*